Comment avez-vous entendu parler de nous ?

lundi 27 mars 2017

Le français, 5e langue la plus parlée au monde

INFOGRAPHIE - Ce 26 mars clôture la Semaine de la langue française et de la francophonie. L'occasion de redécouvrir le rayonnement du français à l'étranger.


Avec près de 275 millions de francophones dans le monde, le français fait figure de mastodonte dans le paysage linguistique mondial. N'en déplaise aux déclinistes, la langue de Molière n'a en effet rien perdu de sa superbe ces dernières années. Au contraire, elle n'a cessé d'attirer de nouveaux locuteurs.
Deuxième idiome le plus étudié dans l'Union européenne, troisième langue des affaires dans le monde, en progression de 15% en Afrique subsaharienne (2010-2014) et de 30 % sur le continent africain en tant que langue d'enseignement (Burkina Faso, Sénégal, Gabon, Congo, Bénin, Burundi...), la langue française est bien une langue d'avenir.
Selon les prévisions, elle devrait d'ailleurs devenir à l'horizon 2050, la langue la plus parlée dans le monde devant l'anglais et le mandarin selon une étude de la banque Natixis. Une projection notamment due à celle de l'Institut d'études nationales démographiques (INED) qui estimerait dans les prochaines décennies une démultiplication de la population africaine, passant de 800 millions d'individus en 2010 à 4,5 milliards en 2100.
Les dernières célébrations de la langue française dans le monde illustrent ce rayonnement et ce prestige. Le Figaro a résumé cet éclat en une courte infographie, grâce aux rapports de l'Organisation internationale de la Francophonie et de France Diplomatie.

Publié 

vendredi 24 mars 2017

Jacques Brel - "Ne me quitte pas"

Pour vous divertir ce week-end, nous vous proposons d'écouter la chanson de Jacques Brel "Ne me quitte pas", accompagnée des paroles.




Ne me quitte pas
Il faut oublier
Tout peut s'oublier
Qui s'enfuit déjà
Oublier le temps
Des malentendus et le temps perdu
À savoir comment
Oublier ces heures
Qui tuaient parfois à coups de pourquoi
Le cœur du bonheur
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

Moi je t'offrirai
Des perles de pluie
Venues de pays où il ne pleut pas
Je creuserai la terre jusqu'après ma mort
Pour couvrir ton corps d'or et de lumière
Je ferai un domaine
Où l'amour sera roi, où l'amour sera loi
Où tu seras reine
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

Ne me quitte pas
Je t'inventerai
Des mots insensés
Que tu comprendras
Je te parlerai
De ces amants-la
Qui ont vu deux fois leurs cœurs s'embraser
Je te raconterai l'histoire de ce roi mort
De n'avoir pas pu te rencontrer
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

On a vu souvent
Rejaillir le feu
D'un ancien volcan
Qu'on croyait trop vieux
Il est, paraît-il
Des terres brûlées
Donnant plus de blé
Qu'un meilleur avril
Et quand vient le soir
Pour qu'un ciel flamboie
Le rouge et le noir ne s'épousent-ils pas?
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas



Bon week-end à tous et à lundi !

mercredi 22 mars 2017

Les Français lisent de plus en plus

Selon une étude du Centre national du livre, les lecteurs sont de plus en plus nombreux en France. Quelque 63% d'entre eux, dont 76% parmi les 25-34 ans, affirment aspirer à davantage de lecture.




La célèbre citation de Proust «la vraie vie enfin découverte et éclaircie, c'est la littérature» résonne encore aujourd'hui, près de 90 ans après son écriture. Selon une étude du Centre national du livre (CNL) publiée ce mardi 21 mars, les Français, en particulier les femmes, lisent de plus en plus et aimeraient lire davantage s'ils disposaient de plus de temps libre.
Malgré un contexte de crise et de ralentissement du marché du livre depuis plusieurs années, 84% des personnes interrogées par l'institut Ipsos se déclarent spontanément lecteurs de livres. Mieux encore, neuf Français sur dix (91%) ont lu au moins un livre, quel que soit son genre littéraire, au cours des 12 derniers mois.
«Globalement la France reste un pays de lecteurs même s'il existe encore un déséquilibre entre les hommes et les femmes et entre les âges aussi», estime Vincent Monadé, le président du CNL, l'organisme public chargé de soutenir tous les acteurs de la chaîne du livre (auteurs, éditeurs, libraires, bibliothécaires, organisateurs de manifestations littéraires).

«Il y a un vrai développement de la lecture en mobilité et une forte progression de la lecture en numérique pour les femmes», se félicite Vincent Monadé, interrogé par l'AFP. La lecture de livres en format numérique a progressé de 8% chez les femmes entre 2015 et 2017.
Le roman policier, genre littéraire le plus prisé
En moyenne, les Français ont lu 17 livres au format papier et 3 livres au format numérique en 2017 contre respectivement 14 livres papiers et 2 livres numériques en 2015. S'ils avaient une journée supplémentaire dans la semaine à consacrer aux loisirs, la lecture serait l'une des trois activités privilégiées par les personnes interrogées, avant une sortie culturelle (musée), le cinéma, la télévision. Les Français privilégieraient toutefois l'idée de sortir avec des amis plutôt que celle d'ouvrir un livre.
Quant au goût de la lecture, il dépend en large partie du contexte familial pendant l'enfance, constate l'étude du CNL. Ainsi, 20% des Français dont les parents ne lisaient jamais de livres sont aujourd'hui non-lecteurs, comme leurs parents, tandis que 36% des Français dont les parents lisaient souvent des livres sont aujourd'hui des grands lecteurs.
Le roman, notamment le roman policier, demeure le genre littéraire le plus prisé devant les livres pratiques et les BD. On note également une nette progression de la lecture des livres pour enfants et des livres sur le développement personnel.

  • Mis à jour 
  • Publié 

  • mardi 21 mars 2017

    Les meilleures citations pour atteindre le bonheur



  • Par 
  •    
  • Publié dans Le Figaro 
  • En cette journée mondiale du bonheur,  Le Figaro a choisi dix citations de philosophes et penseurs qui essaient d'ouvrir les bras à la plénitude de la joie.


    En cette Journée mondiale du bonheur décrétée par l'ONU, Le Figaro a cherché chez les penseurs d'hier et d'aujourd'hui le juste moyen d'essayer de le définir. D'Aristote à Voltaire en passant par Groucho Marx, vade-mecum en dix citations des chemins qui mènent à l'extase.
    Du bonheur, on peut en rire comme Groucho Marx, dire (avec l'accent) qu'il ne se cache pas comme Céline Dion, que c'est une femme (Nietzsche), qu'il est dans l'amertume (Jules Renard) ou le confondre avec la vertu à l'instar d'Aristote et de Jean-Jacques Rousseau...
    En ce lundi 20 mars, L'ONU a décidé que la journée serait dédiée au bonheur. En ces temps agités, l'initiative peut sembler heureuse. Mais la question est de savoir comment y parvenir? D'autant que comme l'écrivait Victor Hugo (dans Pour les pauvres), «au banquet du bonheur bien peu sont conviés».
    Les philosophes de l'Antiquité et des Lumières n'ont cessé d'y réfléchir. Au XXe siècle, Freud et la psychanalyse ont cru l'apercevoir dans nos rêves d'enfant. Mais c'est un aventurier qui nous a donné les moyens de l'apprivoiser du mieux possible. Pour Saint-Exupéry, «si tu veux comprendre le mot bonheur, il faut l'entendre comme récompense et non comme but.» Le chemin, toujours...
    D'Aristote à La Fontaine en passant par Confucius, Le Figaro vous propose avec Evene dix citations qui peuvent vous aider à être heureux.
    ● Aristote : «Le bonheur consiste dans la vie heureuse et la vie heureuse, c'est la vie vertueuse.»
    ● Socrate: «Le bonheur c'est le plaisir sans remords. .»
    ● Jules Barbey d'Aurevilly: «Le bonheur consiste dans la vie heureuse et la vie heureuse, c'est la vie vertueuse.»
    ● Somerset Maugham : «Le bonheur consiste dans la vie heureuse et la vie heureuse, c'est la vie vertueuse.»
    ● André Maurois : «Le bonheur n'est jamais immobile ; le bonheur c'est le répit dans l'inquiétude.»
     Groucho Marx: «L'argent ne fait pas le bonheur, et c'est absolument vrai, mais, c'est une chose bougrement agréable à posséder dans un foyer.»
    ● Jean-Jacques Rousseau: «Il n'y a point de bonheur sans courage, ni de vertu sans combat.»
    ● Sigmund Freud: «Le bonheur est un rêve d'enfant réalisé dans l'âge adulte.»
     Confucius: «Tous les hommes pensent que le bonheur se trouve au sommet de la montagne alors qu'il réside dans la façon de la gravir.»
     Sénèque: «On ne peut être heureux quand on ne vit que pour soi, quand on rapporte tout à son propre intérêt. On ne vit vraiment pour soi qu'en vivant pour un autre.»
    ● Antoine de Saint-Exupéry: «Si tu veux comprendre le mot bonheur, il faut l'entendre comme récompense et non comme but.»
     Saint Luc: «Il y a plus de bonheur à donner qu'à recevoir»
     Voltaire: «Le bonheur est souvent la seule chose que l'on puisse donner sans l'avoir et c'est en le donnant qu'on l'acquiert.»
    Jean de La Fontaine : «Ni l'or ni la grandeur ne nous rendent heureux.»

















    vendredi 17 mars 2017

    Albert Camus - "L'Etranger"

    Ce week-end, nous vous proposons d'écouter l'intégralité du livre audio L'Etranger, d'Albert Camus.






    Nous vous proposons également un cours extrait de la demande en mariage:

    Le soir, Marie est venue me chercher et m'a demandé si je voulais me marier avec elle. J'ai dit que cela m'était égal et que nous pourrions le faire si elle le voulait. Elle a voulu savoir alors si je l'aimais. J'ai répondu comme je l'avais déjà fait une fois, que cela ne signifiait rien mais que sans doute je ne l'aimais pas. « Pourquoi m'épouser alors ? » a-t-elle dit. Je lui ai expliqué que cela n'avait aucune importance et que si elle le désirait, nous pouvions nous marier. D'ailleurs, c'était elle qui le demandait et moi je me contentais de dire oui. Elle a observé alors que le mariage était une chose grave. J'ai répondu : « Non. » Elle s'est tue un moment et elle m'a regardé en silence. Puis elle a parlé. Elle voulait simplement savoir si j'aurais accepté la même proposition venant d'une autre femme, à qui je serais attaché de la même façon. J'ai dit : « Naturellement. » Elle s'est demandé alors si elle m'aimait et moi, je ne pouvais rien savoir sur ce point. Après un autre moment de silence, elle a murmuré que j'étais bizarre, qu'elle m'aimait sans doute à cause de cela mais que peut-être un jour je la dégoûterais pour les mêmes raisons. Comme je me taisais, n'ayant rien à ajouter, elle m'a pris le bras en souriant et elle a déclaré qu'elle voulait se marier avec moi. J'ai répondu que nous le ferions dès qu'elle le voudrait. Je lui ai parlé alors de la proposition du patron et Marie m'a dit qu'elle aimerait connaître Paris. Je lui ai appris que j'y avais vécu dans un temps et elle m'a demandé comment c'était. Je lui ai dit : « C'est sale. Il y a des pigeons et des cours noires. Les gens ont la peau blanche. »

    L'Etranger - Albert Camus - Première partie - chapitre 5

    Bon week-end à tous et à lundi !